Le 16-20 - Insolite

Elle mange le placenta de son bébé dans un burrito

1 février 2021
woman-burrito

Ketrina Hill est une maman de deux enfants nés en janvier 2016 et avril 2020. Cette anglaise de 27 ans a mangé le placenta de son deuxième enfant, après avoir déjà fait cette expérience suite à son premier accouchement. Elle a choisi de le préparer dans un… burrito.

« J’ai lu beaucoup d’articles sur l’encapsulation du placenta mais je ne pouvais pas me le permettre financièrement. A la place, j’ai donc fait des recherches sur des gens qui l’avaient mangé », explique-t-elle à Lad Bible. « J’ai découvert beaucoup d’avantages, dont une récupération plus rapide, une diminution des chances de souffrir de dépression postnatale et une augmentation de la production de lait », assure-t-elle.

 

Les scientifiques n'ont aucune preuve qui étaye ces supposés bienfaits. Un rapport de l’organisation de sages-femmes britanniques Royal College of Midwives stipule qu'« aucun des bénéfices rapportés de la placentophagie n’est étayé par des preuves scientifiques ».
Pire, les spécialistes mettent en garde contre cette pratique qui peut être potentiellement dangereuse:

"Les méthodes utilisées pour préparer le placenta à la consommation, notamment sa cuisson ou sa déshydratation, ne sont pas réglementées. La manipulation et la stérilisation inadéquates du placenta comportent le risque de le contaminer de champignons, de virus et de bactéries nuisibles. La recherche scientifique montre qu’il existe des dommages à la fois potentiels et documentés liés à la consommation de placenta humain".

 

Malgré ces mises en garde, Ketrina a décidé de faire cuire à feu doux son placenta avec du bœuf, du fromage râpé et de la crème fraîche.