Le 15/18 - Insolite

Un célèbre comédien a détruit plus de 17 000 couples à cause de son sketch

19 janvier 2023
divorce-g5e7d2bf33_1920-1024×683

L'humoriste écossais Daniel Sloss a produit un spectacle vraiment extraordinaire : il produit une conférence très spéciale d'une heure, un spectacle philosophique inattendu dédié à une idée unique qui a détruit des dizaines de milliers de couples aujourd'hui.

Dans son spectacle, Sloss parle de l’impopularité d’être célibataire. Le comédien affirme que chacun a grandi avec cette pré-conception depuis l’enfance, citant en exemple les paroles de son père, qui a expliqué le sens de la vie à Daniel lorsqu’il avait sept ans :

"Bon, fiston. Imagine que la vie de chacun est un puzzle. Tout au long de la vie, nous assemblons ce puzzle lentement, pièce par pièce, en nous basant sur l’expérience et les leçons apprises jusqu’à ce que la meilleure version soit obtenue. Mais le fait est que nous avons tous perdu la boîte du puzzle. Personne ne sait quel sera le résultat final, alors on va de l’avant au hasard. Et la meilleure façon de construire l’image sans la boîte, c’est de partir de l’extérieur, des quatre côtés : le premier c’est la famille, le deuxième ce sont les amis, le troisième ce sont les passe-temps, et le quatrième, c’est le travail. Leur état change avec le temps : parfois on se fait de nouveaux amis et on perd le contact avec les anciens. Parfois le travail pousse le passe-temps et il faut décider ce que tu priorises en déplaçant quelques pièces. Parfois, un membre de la famille peut mourir, laissant un trou dans ta vie : tu dois alors combler ce trou, sinon le puzzle sera incomplet. Et au milieu, il y a le trou que doit remplir ton âme soeur. À un moment donné, un(e) parfait(e) inconnu(e) te complétera, toi et ta vie, et il te rendra entier, comme ta mère l’a fait avec moi.

Le comédien réfléchit ensuite sur le fait que ce raisonnement apparemment mignon, ainsi que la culture moderne, conduit souvent les jeunes à “choisir la mauvaise personne et à essayer obstinément de rajouter cette mauvaise pièce au puzzle”.

Cela vient du fait que la plupart des gens, selon Sloss, ne comprennent pas que tous les autres ont aussi des personnalités profondes, complexes et autosuffisantes. Ils passent également des années à assembler leur propre puzzle. Ils n’abandonneront pas leur image pour en intégrer une autre. “Tu ne serais pas d’accord si l’on te demandait la même chose. Mais puisque ces couples s’aiment bien, ils essaient d’assembler le puzzle ensemble. Et nous savons tous combien cela peut être frustrant. Mais ils sont motivés par l’amour de l’autre et la curiosité, et peut-être que pendant quelques années, tout ira bien : une partie de moi est dans le puzzle de quelqu’un d’autre, une partie du sien est dans le mien. Mais le temps n’est pas une garantie de succès. Tu peux passer deux, cinq ou 10 ans avec quelqu’un, et puis un jour, regarder le puzzle et te rendre compte que les pièces ne s’emboîtent pas bien du tout. À ce moment-là, tu dois te poser deux questions difficiles mais essentielles. Premièrement, est-ce que j’admets que j’ai gâché ces années passées ? Deuxièmement, suis-je prêt à gâcher aussi le reste de ma vie ?”